Le sommeil polyphasique ou un réveil qui sonne toutes les 4 heures

Le sommeil polyphasique ou un réveil qui sonne toutes les 4 heures

Le sommeil polyphasique réorganise votre temps de repos en faisant sonner le réveil toutes les 4 heures. Une méthode utilisée par les marins depuis toujours

Il n’existe pas une seule façon de dormir. Si nous sommes habitués au sommeil monophasique, la polyphasie propose de nombreuses méthodes, toutes avec le point commun d’entrer plus rapidement dans le sommeil paradoxal. Testez un nouveau réveil pour évaluer les résultats sur votre productivité.

Un réveil toutes les 4 heures

Le réveil polyphasique consiste à compartimenter les heures de repos en plusieurs sessions. Plusieurs options :

  • dormir toutes les 4 heures et brancher le réveil au bout de 15 minutes
  • faire une sieste toutes les 4 heures et faire sonner le réveil après 20 minutes
  • une sieste de 3 heures et 3 siestes de 20 minutes
  • dormir 30 minutes toutes les 6 heures
  • faire une sieste de 2 heures, puis 1x 20 minutes dans l’après-midi
  • faire sonner le réveil après une nuit de 5 heures et dormir 1h30 dans l’après midi

On raconte que Léonard de Vinci, célèbre inventeur à l’époque de la Renaissance avait décidé d’adopter le réveil polyphasique.  De même, Thomas Edison aurait aussi trouvé ces plus belles inventions grâce à cette méthode miracle. Aujourd’hui, les champions de voile et marins en solitaire optent pour ce réveil pour ne pas laisser leur bateau sans surveillance trop longtemps.

A lire également >> : Comment soigner un bleu facilement ?

Pourquoi opter pour le réveil polyphasique ?

S’il n’est pas recommandé pour tout le monde, les adeptes du réveil polyphasique vantent les bienfaits de ce nouveau rythme de vie. Non seulement il laisse plus de temps réveillé et donc productif, mais en plus il rend les gens plus en forme. Il n’est pas facile à mettre en place quand on travaille dans un bureau mais il est très pratique pour toutes les personnes qui bossent à domicile ou qui vivent une période particulièrement intense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *