Comment installer une VMC double flux?

VMC double flux : conseils pour bien l'installer

La VMC ou ventilation électrique contrôlée est un dispositif qui permet d’assurer le renouvellement de l’air intérieur d’une maison. C’est un outil très apprécié pour son efficacité en matière de climatisation. Cela dit, il est essentiel de soigner son installation afin qu’elle puisse accomplir à bien sa mission. Dans la majorité des cas, installer ce type de climatisation requiert une intervention professionnelle, mais il est aussi possible de le faire soi-même, à condition d’être un bon bricoleur.Ainsi, voici nos conseils pour installer un système de ventilation, en l’occurrence la VMC double flux, efficacement dans votre maison.

Les différents types de VMC

Un système de ventilation est incontournable dans une maison, qu’elle soit neuve ou ancienne, afin que les occupants bénéficient d’un air sain en permanence. Cela permet également d’éviter l’apparition des problèmes d’humidité. Si vous possédez une maison individuelle, vous pourrez alors choisir entre deux types de VMC dont la VMC simple flux et la VMC double flux. Dans les deux cas, il est préférable de faire appel à un installateur VMC pour la pose afin d’assurer le bon fonctionnement de l’appareil. Mais comme on l’a mentionné plus haut, il est tout à fait possible de réussir l’installation soi-même.

Bref, la VMC simple flux est un système qui permet d’aspirer l’air dans une habitation pour le rejeter vers l’extérieur par les bouches de toit. Ce modèle se décline en deux types dont la VMC autoréglable et la VMC hygroréglable. La première offre un débit d’air constant, quelle que soient la condition climatique et les habitudes de vie des habitants. Pour la seconde, elle fournit un débit d’air modulé dans chaque pièce de la maison, selon le taux d’humidité mesuré.

Quant à la VMC double flux, elle sert à aspirer l’air intérieur et à le rejeter vers l’extérieur, tout en conservant une bonne quantité d’air extérieur réchauffé dans un contenant appelé échangeur. Cet air réchauffé, la VMC double flux le redistribue dans la maison pour chauffer l’intérieur. La VMC double flux est plus chère que le modèle simple flux grâce son efficacité. De plus, elle permet de réaliser des économies d’énergie, tout en évitant les déperditions de chaleur en hiver.

Article connexe : Quel radiateur électrique choisir ?

Les précautions à prendre avant l’installation d’une VMC double flux

Avant une installation VMC double flux, il est important de prendre quelques précautions relatives au bon déroulement des travaux. Il est également obligatoire de se munir des matériels nécessaires aux travaux. Ainsi, vous devez d’abord placer le caisson d’extraction le plus au centre par rapport aux bouches d’aération. Aussi, servez-vous d’une cordelette pour suspendre le caisson à la charpente. Cela permet de réduire le bruit que peut provoquer le dispositif. Autrement, il est aussi possible de l’installer au sol sur un tapis de mousse anti-vibration. Le détecteur de métal peut ensuite servir à repérer l’emplacement des fourrures métalliques des plafonds avant de trouer les insertions des bouches de VMC. Dans les plus grandes pièces de la maison, il est conseillé de placer plusieurs bouches d’aération à débit d’air réduit.

Les étapes de l’installation

Pour la pose d’une VMC double flux, vous aurez à installer un caisson d’extraction, de prise d’air, et de répartition ; un bloc échangeur thermique ; une bouche d’extraction cuisine ; un commutateur petite et grande vitesse ; plusieurs bouches d’extraction ; des conduits souples isolés, et des chapeaux de toiture. Ce sont, en effet, les composants de la VMC double flux. Pour ce qui est des outils à utiliser, il y aura un mètre ; un tournevis ; un crayon ; une pince coupante ; un cutter ; une perceuse ; un détecteur de métaux ; et une scie cloche.

Pour la réalisation de l’installation, commencer par percer des trous pour l’emplacement des bouches de la VMC. Rassemblez ensuite les gaines sur les bouches et posez ces derniers au plafond avec les manchons. Procédez alors au raccordement des gaines sur les caissons, puis installez l’échangeur thermique. Enfin, posez les entrées et les sorties en toiture et réalisez les raccordements électriques.

Si vous sentez que la réalisation de ces différentes étapes dépasse vos connaissances, vous pouvez faire appel à un professionnel. En outre, pour trouver une VMC double flux de bonne qualité, les entreprises spécialisées, comme Brink climate systems, peuvent vous en fournir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *