Un séjour écologique en Tanzanie pour une virée pleine de découvertes

tanzanie

Soucieux de préserver l’authenticité de sa faune et de sa flore, la Tanzanie est l’un des pays africains qui possèdent un vaste territoire sauvage abrité par une variété inestimable d’animaux. Cet avantage lui donne un rang important dans le classement des contrées qui attirent d’innombrables touristes en Afrique. C’est également en Tanzanie que les amateurs de safaris pourront observer une grande concentration de faunes, principalement dans ses parcs nationaux.

TanzanieDeux lieux protégés confinent une visite accomplie dans la région tanzanienne, il s’agit du parc national du Serengeti et celui du lac Manyara. C’est dans le parc national du Serengeti que les aventuriers iront à la rencontre des « Big five », c’est un ensemble de cinq mammifères endémiques de l’Afrique formé par le lion, le léopard, l’éléphant, le rhinocéros et le buffle. En outre, le parc national du lac Manyara vaut un détour pour une tournée remplie de trouvailles, concernant surtout les végétations. Cette aire protégée est avantagée par la présence de nombreuses sources qui alimentent les plaines et les forêts. De ce fait, cet endroit est le refuge de plusieurs animaux comme les babouins et les singes.

Une balade évasive dans le parc national du Serengeti

Situé au nord de la Tanzanie, le parc national du Serengeti est l’une des réserves africaines qui possèdent un écosystème propice à la vie sauvage. Ses plaines herbeuses sont le terrain de jeu des Gnous, des Gazelles, des Zèbres, d’impalas, d’Élands et de Topis. La partie occidentale est constituée de savanes de marécages, abritant la rivière Grumeti. C’est dans cette dernière que les curieux verront les énormes crocodiles du Nil. Le parc national du Serengeti est également connu dans la migration annuelle de Gnous, de Gazelles et de Zèbres, une des raisons d’un circuit en Tanzanie. Ces bêtes se réfugient au Kenya pendant la saison sèche et reviennent dans la réserve avec la pluie. Les prédateurs comme les lions, les hyènes et les Lycaons profitent de cette procession pour attraper des proies de choix. Il faut parcourir les zones boisées pour distinguer les girafes et les rhinocéros. Quant aux léopards, les visiteurs doivent se rapprocher des grands arbres ou des rochers pour les voir, car ces animaux sont très méfiants. Il en est de même pour les guépards.

Article connexe : Les sites incontournables à voir en Chine

Dans le cœur des étendues sauvages du parc national du lac Manyara

Hormis cela, le parc national du lac Manyara mérite un coup d’œil pour une exploration complète du territoire sauvage tanzanien. Il doit son nom à son lac qui occupe la majeure partie de sa superficie. Cette réserve bénéficie d’une végétation abondante, formée par de grands arbres tels que les acacias, les euphorbes candélabres, les crotons, les arbres à saucisses, les géants baobabs et les figuiers. Cette localité est généralement la demeure des babouins et des singes. Les férus de la photographie pourront facilement faire des clichés avec les girafes, les buffles et les éléphants dans les coins éclairés près du lac Manyara. Les familles de lions de cette localité préfèrent se reposer sur les branches des arbres, facilement apercevables quand ils se rafraîchissent en hauteur. Quand l’eau de la rivière Msasa se retire, les inconditionnels de l’ornithologie seront ravis de distinguer une collection étonnante de volatiles, ne citant que les cigognes, les pélicans, les marabouts, les oies d’Égypte, les spatules, les flamants, les Ibis et les aigles pêcheurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *