Le service d’aide à domicile pour une réduction d’impôts

réduction-dimpôt

La réduction ou le crédit d’impôt est l’un des avantages du recours au service à la personne ou l’aide à domicile. Vous possédez une résidence secondaire et avez besoin d’un jardinier ou bricoleur particulier ? Vous êtes à la retraite ou bien vous avez une personne dépendante à charge ? Comment profiter de vos avantages en choisissant un intervenant à domicile ?

Aide à domicile : les différentes prestations accessibles

Le service d’aide à domicile est devenu une véritable alternative pour les particuliers qui se trouvent dans la difficulté d’accomplir certaines tâches dans leur quotidien. Les seniors sont les premiers bénéficiaires. Mais il y a aussi les personnes qui ont un emploi du temps assez chargé ou tout simplement qui n’ont pas de compétences pour la tâche dédiée.

 Les types d’aides disponibles via les services à la personne sont multiples. Elles sont dédiées non seulement aux personnes âgées, mais aussi à tous les particuliers qui se sentent dans le besoin.

Les types de services les plus sollicités sont l’entretien de maison et l’assistance à la vie quotidienne. Il y a aussi les prestations de conduite et l’assistance administrative qui sont accessibles aux personnes âgées dépendantes. Les types d’aide destinés aux familles de particuliers sont aussi nombreux : garde d’enfants, jardinage, le gardiennage, les petits travaux de maison, même les cours à domicile et l’informatique.

>>A lire également >> : Voici un guide d’achat Baignoire

50% de réduction ou crédit d’impôt sur les dépenses engagées

Toutes les personnes qui font appel au service à la personne sont éligibles à la déduction fiscale sur toutes activités auxquelles elles s’engagent. Il s’agit d’un crédit d’impôts pour les personnes non-imposables et une réduction d’impôts d’aide à domicile de 50% pour les personnes contribuables.

Cet avantage fiscal est toutefois soumis à certaines conditions. L’activité engagée doit tout d’abord être réalisée dans la résidence du propriétaire en France, qu’il s’agisse de sa résidence principale ou d’une résidence secondaire.

Les dépenses consommées pour la prestation choisie sont aussi limitées à 12 000€. Ce plafond peut toutefois être majoré à 1500€ par enfant à charge et par foyer fiscal ou d’un ascendant de plus de 65 ans dans la limite de 15 000 € par an. Une extension de 20 000€ est aussi possible pour les personnes invalides ou à mobilité réduite.

Il ne faut pas oublier les plafonds fixés pour certaines activités spécifiques comme les travaux de jardinage (5 000€), le bricolage (500€) et l’assistance informatique (3 000€).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *