Comment ramoner votre chauffage dans les règles de l’art ?

Aperçu sur le ramonage de chauffage

Le ramonage du conduit d’un chauffage est une opération obligatoire que vous devez programmer au moins une fois par an. Vous devez aussi intervenir dans les meilleures conditions pour garantir la réussite de l’entretien. Vous pouvez alors prendre en compte les points suivants avant de ramoner votre équipement. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises.

Le point sur la fréquence de ramonage

La fréquence d’intervention peut changer d’un moment à un autre. Une opération par an peut par exemple suffire pour le conduit d’une chaudière à gaz. Cela peut aussi se faire pour une cheminée. Pour les autres systèmes, vous devez préparer l’entretien deux fois par an. L’une doit être programmée à l’avance et l’autre pendant la période d’utilisation du chauffage. En tout cas, vous pouvez consulter l’article 31-6 du règlement sanitaire type départemental pour vous faciliter les choses. Cela vous évitera de programmer le ramonage au mauvais moment.

Il faut faire attention aux faux ramonages

Ramoner un conduit de chauffage consiste généralement à vous débarrasser les déchets qui s’accumulent sur les parois. Cela peut être le cas pour les suies et les goudrons ainsi que les cendres. L’intervention implique en même temps la vérification de la vacuité de l’équipement. En effet, vous devez vous assurer qu’il ne présente aucune obstruction. Sachez aussi que l’intervention doit se faire de manière mécanique. Notez alors que vous devez faire appel à un ramoneur professionnel pour éviter les cas de « faux ramonages ».

Article connexe : Qui faire appel pour l’entretien de la toiture ?

Le fait de rater le ramonage peut vous exposer à des risques

Vous devez savoir que la moindre inattention pendant l’intervention peut vous exposer à une intoxication au monoxyde de carbone. Vous devez alors faire les choses correctement pour éviter des problèmes de santé. D’ailleurs, c’est pour cette raison qu’il vous est conseillé de faire appel à un ramoneur spécialisé et certifié. Mis à part cela, une mauvaise opération peut aussi vous causer des soucis de sécurité. Plus précisément, vous risquerez de vous exposer à un incendie à l’avenir. En effet, cela peut être causé par l’obstruction du conduit par des débris.

Le ramonage des chaudières est soumis à de nouvelles obligations

Pour les chaudières de 4 à 400 kW. L’artisan doit profiter du ramonage pour vérifier l’équipement de fond en comble. À cela s’ajoute un nettoyage complet que vous ne devez pas prendre à la légère. Il ne faut pas non plus négliger le réglage de l’appareil qui est indispensable pour son bon fonctionnement. L’artisan se doit aussi de vous donner les bons conseils pour assurer la maitrise de votre chauffage. Il est aussi invité à vous informer sur les améliorations pouvant être apportées.

Vous devez bien choisir votre ramoneur

Vous devez vous assurer que le spécialiste que vous engagerez pour le ramonage peut vous offrir un certificat à la fin. Le document indique normalement chaque conduit traité avec leur état après l’intervention. Il faut exiger ce critère pour éviter des problèmes à l’avenir. Cela implique que l’artisan possède une qualification 5222. Pensez aussi à vérifier s’il possède une certification Qualibat. En tout cas, n’oubliez pas de vérifier l’expérience et le professionnalisme de l’intervenant. Cela vous garantira une opération bien faite dans les normes et les règles de l’art.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.